• Démons

    16.10.17

    Démons

      Gerber ce dégoût de moi-même. Prétendre avancer en broyant son âme pour ne plus ressentir la douleur. Cauchemarder de ces souvenirs qui ne peuvent me quitter. J’ai tenté d’être quelqu’un de bien mais chaque effort se termine en échec total.

    J’ai la tête qui tourne, mon cœur qui s’accélère, mes mains tremblent, je n’arrive plus à respirer, je perds le contrôle de mon corps et je ne tiens plus sur mes jambes. Ces sensations me sont tellement familières. L’angoisse s’extase de me faire des surprises. Mes démons me broie la vision, ils crient, ils s’attaquent à mon corps et m’isole.

    A chaque fois que je les revois, ils me mettent au plus bas, ils me jettent d’une falaise, ils me coupent le corps. Je survis avec douleur. Les sons me permettent d’échapper à cette réalité que je redoute tant. Cette réalité à laquelle une espèce comme la mienne n’arrive pas toujours à s’adapter. Des plaisirs pour s’enfuir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :