• Jeunesse

    /!\ ce texte peut choquer les plus jeunes

        Lilia sentit ses joues rougir lorsque Benjamin lui toucha délicatement les cheveux. Elle n'arrivait ni à bouger, ni à le regarder. Assise dans la chambre de ce jeune homme, elle ne pu s'empêcher de se remémorer le jour où elle l'a rencontré. Elle avait 16 ans, elle était vêtue d'un jean beaucoup trop large et troué, d'une chemise à carreaux et de basket, comme souvent, elle laissait ses longs cheveux bruns lâchés. Lilia se préoccupait peu de son apparence, pas une trace de maquillage, ce qui aurait gâché son charme naturel. C'est quelques jours après la rentrée qu'elle avait rencontré Benjamin. Sous ses airs un peu rebelles se cachaient un écrivain talentueux, il avait de longs cheveux blonds qui lui arrivaient au niveau du torse et un style vestimentaire négligé également.

    Lilia était surprise de voir à quel point il s'était bien intégré à la classe, il avait réussi à plaire à tous les élèves, que ce soit Julia la fille qui avait la réputation d'enchaîner les conquêtes ou Théo, le premier de la classe un peu isolé dans ses bouquins. Elle se demandait comment il avait développé cette capacité de s'adapter à tous le monde alors qu'elle se contentait d'agir comme elle en avait envie, que cela plaise ou non.

    Au fil du temps Lilia et Benjamin se sont rapprochés, à fumer des joints entre les heures de cours, à sortir dans les bars les plus originaux de la ville et à se balader dans les ruines des vieux bâtiments autrefois chaleureux. Ils étaient évident qu'ils étaient différents mais une complicité était née malgré tout. En un an, ils étaient devenus des amis inséparables. Mais un matin ensoleillé, lorsque Lilia alla se balader, elle vit Benjamin embrasser Julia. Elle aurait pu aller prendre des nouvelles mais Lilia sentit une émotion désagréable et étrangère qu'elle n'est pas parvenue à identifier sur le moment. Elle sentit son cœur se serrer, sa respiration s'accélérer, les larmes coulées. C'est lorsque qu'elle vit Benjamin le lendemain qu'elle comprit ce qu'était cette émotion, la jalousie. Lorsque la réalité la frappa, la vue de Benjamin lui provoqua toute sortes de sensations. Ses joues étaient en feu, son cœur battait la chamade et elle sentit une chaleur réconfortante en elle. Son regard s'adoucit et elle ne pu s'empêcher d'afficher un sourire naïf.

    - Tout va bien ? lui demanda Benjamin.

    Lilia revint à la réalité et bégaya légèrement :

    - Oui, je t'ai vu avec Julia hier, vous sortez ensembles ?

    - Non, c'était juste pour s'amuser, tu n'as pas à t'inquiéter.

    Elle n'a pu comprendre sur le moment pourquoi il lui demandait de ne pas s'inquiéter, avait-il compris ce qu'elle éprouvait depuis le début avant qu'elle même ne puisse s'en rendre compte ? 

    - On va chez moi ? Proposa Benjamin.

    - Oui pourquoi pas.

    Benjamin et Lilia fumèrent quelques cigarettes en jouant aux jeux vidéos, les rires éclatèrent et Lilia avait perdu la partie. C'est là que Benjamin lui mit à lui caresser les cheveux et qu'elle fut figée. Les gestes imprévisibles du jeune homme la troublait et elle se sentit rougir de plus en plus lorsqu'il l'embrassa et l'allongea sur le lit. Lilia sentit le stress monté. Benjamin la rassura. Lilia se laissa donc faire sous les baisers qu'elle reçut dans son cou, elle mordilla ses lèvres pour retenir son excitation. Elle sentit les mains de Benjamin se balader avec tendresse sur tout son corps.

    Lilia fit tomber Benjamin sur le côté et se mit sur lui. Elle se déshabilla et le fixa, confiante, oubliant sa timidité habituelle. Benjamin sourit et prit sa confiance comme une acceptation de sa part à aller plus loin. Ils continuèrent de s'embrasser en sentant la chaleur de l'autre. Lilia glissa sa main sous le jean de Benjamin et commença à faire des mouvements de haut en bas, le sourire de Benjamin la rassura et la poussa à continuer sur sa lancée. Elle l'embrassa pour descendre délicatement le long de son torse jusqu'à son bas-ventre, elle voulait lui faire plaisir et cela la comblait également. Puis Benjamin la toucha ce qui lui donna de nombreux orgasmes intenses. Il la pénétra pour ne former plus qu'un. Le rythme s'accélérait, la respiration était saccadée, la température de leurs corps montait et Lilia lâcha quelques cris de jouissance. Lorsque leur acte fut terminé, Benjamin la prit dans ses bras et Lilia s'endormit avec le sourire aux lèvres.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :