• Machines à fric

    " Bonjour " " Quinze euros et trente-sept centimes s'il vous plaît " " Voici votre ticket " " Merci, bonne journée, au revoir ! "

    Je tente de garder le côté humain, mais tout ce que je vois, ce sont des machines à fric. Je scanne leurs articles de la consommation de masse, illimitée. Leurs bouteilles d'eau en plastique alors qu'ils ont accès à l'eau potable. Leur steak haché, qui a été un animal à la vie misérable. Leurs barres chocolatées, remplies d'additifs, qui détruisent leur santé. Leurs beaux légumes alors que le matin-même, les moins présentables se sont retrouvés au fond d'une poubelle. Leurs fruits exotiques, qui viennent de l'autre bout du monde, quel dégât environnemental.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Août à 16:16

    Oh lala, ce texte me fait penser à ce que je ressens quand je vois les gens qui sortent leur téléphone pendant un concert et qui finalement vivent leur vie à travers leur écran, Ca n'a pas vraiment de lien mais finalement on se rend compte qu'on vit majoritairement à travers un objet ou un concept comme le fric...

      • Mercredi 1er Août à 22:33

        Disons qu'il y a de quoi se révolter contre la société et ça à tout niveau : l'obsession des réseaux sociaux, "montrer" que notre vie est géniale (forcément des choses ne seront pas montrés, les affaires politiques, le sexisme, l'environnement, la consommation de masse, l'individualisme... 

    2
    Jeudi 2 Août à 00:16

    C'est clair ! Tout est dans la démonstration... comme ci la vie était un beau film avec tout pleins de filtres 

    3
    Vendredi 3 Août à 16:37

    Une réalité bien triste mais bon. ^^' La mentalité de tous ne changera pas assez rapidement pour qu'on puisse y changer quoique ce soit. On fonce droit dans le mur tout en faisant des efforts. (choueeeette!) Allez, on peut positiver, essayer de faire au mieux.

    C'est joliment écrit en tout cas! o/ Espérons qu'à force de lire ce genre de trucs on finira par réagir. Tous. Et pas trop tard.

      • Vendredi 3 Août à 19:51

        Merci, je pense que l'on réagira quand se sera trop tard. L'homme pense que tout lui appartient et qu'il peut faire ce qu'il veut, sans conséquence, enfin il sera mort d'ici là, dit-il.

    4
    Vendredi 3 Août à 19:56

    C'est surtout que c'est encré dans notre quotidien, nos habitudes, on ne se sent plus capable de nous en passer et on abuse. Quand je vois toutes les babioles que les gens achètent pour les jeter trois semaines après... quand je vois le nombre de trucs qui sont gaspillés, c'est hallucinant... J'essaie de limiter au mieux les dégât mais bon... oui, si pas plus de monde percute on est mal. On est déjà mal mais pas assez il faut croire.
    Cette excuse du "de toute façon je serais plus là" me gave réellement, c'est tellement égoïste. :/

    Allez, on y croit! Quand on sera dans le gouffre on y réfléchira enfin sérieusement!

      • Vendredi 3 Août à 21:26

        Oui, c'est honteux... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :