• Magalie

    11.08.13

         Aujourd'hui, elle en est morte...

    Je m'appelle Thomas, j'ai une vie assez banale. Cette histoire ne parle pas de moi, mais d'une fille que j'ai longtemps observé.

    Comme moi, elle était au lycée en Seconde. Elle était souvent seule et ne parlait avec personne. Les autres filles se moquaient d'elle, les garçons l'ignorait. Sauf moi, je l'observais chaque jour. Je sentais qu'elle était différente des autres, elle cachait son visage sous de longs cheveux blonds très pâles. Sa peau, elle aussi était pâle et les gens ne regardaient pas assez ses magnifiques yeux bleus. De nos jours, les filles étaient toutes identiques, beaucoup d'entre elles se cachent derrière un masque et n'ont pas de personnalité. Elles passent leur temps à critiquer celles qu'elles considèrent comme des amies. J'ai appris récemment que le nom de la fille que j'observais était Magalie. Des camarades de sa classe se moquaient d'elle car elle avait des formes. Mais moi, je la trouvais belle. Je ne la connaissais pas beaucoup, malgré tout je savais qu'elle aimait lire des romans de Mary Higgins Clark. Magalie ne se cachait pas sous une tonne de maquillage comme les filles du lycée, elle restait naturelle.

    Au fur et à mesure, j'envisageais des plans pour aborder Magalie. A chaque fois que je tentais de l'approcher elle s'enfuyait par peur du regard des autres. Plus les mois passaient, plus je trouvais que Magalie avait maigrit. Étais-je le seul à voir qu'elle avait la peau sur les os ? Était-ce ces filles qui l'avaient poussées à devenir anorexique ? A la cafétéria elle ne mangeait rien et se faisait très discrète. Une fois, alors que je passais devant les toilettes des filles j'entendais des bruits assez étranges. Inquiet, j'étais entré, j'avais ouvert la porte. C'était Magalie qui se faisait vomir, tentant de l'empêcher de continuer elle me repoussa encore. Plus je voulais l'aider, plus elle me détestait. C'était à croire que la société d'aujourd'hui poussaient des jeunes comme nous à commettre des actes inhumains, comme se détester soit-même à ce point. Personne ne remarquait à quel point Magalie était maigre, ni les professeurs, ni les élèves et encore moins ses parents. Etais-je le seul à être conscient qu'elle était devenue anorexique ? Elle qui était si belle, maintenant je la trouvais si laide.

    Le pire était arrivé, des camarades de classe l'avait prise en photo dans les vestiaires quand elle se changeait et avait accroché les photos dans tout le lycée. Après avoir vue ce désastre, elle était sur le point de tomber en larme. Sa main était devant sa bouche, comme si elle s'empêchait de crier. Tous ces gens autour de moi regardait ces photos en se rigolant d'elle, ils ne voyaient même pas où était le problème. Et moi ? J'étais très en colère qu'elle soit autant humiliée. Je me suis mis à arracher les affiches où elle était exposée. Plus tard, je l'ai retrouvée isolée en train de pleurer. Je m'étais assis à côté d'elle, Magalie s'était décidée à se confier à moi.

    "Je voulais être considérée comme les autres... On me trouvait grosse alors j'ai maigris, tous les jours je vais sur la balance me peser. Pour 1 mètre 67 je pèse 38 kg, je ne me trouvais jamais assez fine alors je me faisais vomir, quand tu m'as vue j'ai eu honte. Aujourd'hui en voyant ses photos je me suis rendue compte à quel point j'étais allée beaucoup trop loin. Je te remercie d'être venu..."

    Alors que je la prenais dans mes bras elle me repoussa et partie en courant. Qu'avais-je fait de mal ? On ne s'était pas reparlé depuis ce jour, elle ne venait plus au lycée. Quelques mois plus tard j'avais appris que sa maladie l'avait tuée. Ma vie avait perdu tout son sens, j'aurais pu la sauver. Pourtant comme tous ces gens qui m'entourent j'étais resté spectateur. Je me détestais, elle aurait pu avoir un avenir. Tous les jours je me rendais sur sa tombe. ça a duré 1 an, toute cette année j'ai regretté de l'avoir laissée mourir. Peut-être que je n'avais pas pu aider Magalie, mais peut-être pourrais-je aider une autre personne ? Je m'étais fixé ce but tout en pensant à Magalie pour toujours.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :