• Morte à l'intérieur

    La cadence est la même que d'habitude, ses mains parcourent mon corps brûlant. Le plaisir est constant et pourtant, j'aperçois un regard nord. Je l'entends me dénigrer, se plaindre, me donner des ordres. La violence n'est pas physique mais mentale. Je l'aime. Il me fait peur. Je l'aime.

    Aucune marque rouge, seulement mon état de choc. Mes peurs se taisent par mes pleurs intérieurs. Le goût de tes lèvres me devient inconnu. De honte, j'ose me demander si c'est réellement l'être aimé. Violente passion ou Colère refoulée ? On s'assemble ensemble, on est complices. Tout ce que je ressens c'est du vide, de l'incompréhension et de la peur.

    On est attiré par notre malheur, je souffre et le lendemain je reviens vers toi. Croyant à un avenir possible tout en étant terrorisée. Parle-moi encore de la belle maison isolée, des quatre enfants, de la petite Apocrypha, du chien joueur. Parle-moi d'avenir en m'utilisant, en me faisant toujours plus mal. Personne ne m'a vu m'endormir, et j'espère, ne plus me réveiller, m'envoler.

    Rappelle-moi notre amour mortel. Je ne me connais plus, tous mes repères perdus. Ton arrivée m'a tourmentée, je me croyais plus forte. Mes plaies s'ouvrent pour toi. Et un jour, cela me tuera.

    Inspiré du dernier album de Cœur de Pirate.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :